Adamas présente

16ème FESTIVAL DE GUITARE Acoustique

NICE – du 22 au 24 Octobre 2015 – 21 H

Espace Magnan

 

 


Roland Dyens

Romane

Jacques Stotzem

Gareth Pearson                     

Dominique Barzyk

Laurent Blanquart

Jef Roques Quartet

Richard Manetti

Pierre Manetti 


 

www.blues-guitare.com 

Facebook : festival de guitare de nice 

 

Renseignements : 06 17 69 33 89  - Tarifs : 16 Euros

 

La 16ème édition du festival de guitare retrouve son origine acoustique, mélangeant les styles avec des rencontres exceptionnelles.  Roland Dyens, l’un des plus grands représentants français de la guitare classique contemporaine – Romane, en trio avec Richard et Pierre Manetti, pour le projet manouche « Guitar Family Connection » - et enfin la rencontre explosive entre Gareth Pearson et Jacques Stotzem, la technique folk picking au service d’une grande créativité. Les guitaristes régionaux seront également à l’affiche du festival : Dominique Barzyk et Laurent Blanquart en duo ainsi que le nouveau projet de Jef Roques en quartet.

       

Jeudi 22 octobre  21 h – Espace Magnan

Guitare Classique

Roland Dyens

Laurent Blanquart

Dominique Barzyk

        

Vendredi 23 octobre  21 h - Espace Magnan

Guitare Manouche   

Romane « Guitar Family Connection » 

Pierre Mannetti

Richard Manetti

Jef Roques Quartet

        

Samedi 25 octobre  21 h - Espace Magnan

Guitare Folk

Jacques Stotzem

Gareth Pearson

 

Billetterie : Billets en vente : Espace Magnan - Fnac, Carrefour, Cultura, Géant, Système U, Intermarché, www.fnac.comwww.carrefour.frwww.francebillet.com - Auchan – E. Leclerc - Galfa (Cap 3000) - www.ticketnet.fr - www.digitick.com - www.lecridelamarmotte.com

 

 

Jeudi 22 octobre  21 h – Espace Magnan

Guitare Classique

Roland Dyens

                        Aujourd’hui…

Il se partage aux quatre coins du monde entre les concerts, la composition et l’enseignement. Cette triple alliance est le socle même de l’indiscutable succès de ce musicien en constante évolution.

Si les récitals de Roland Dyens sont toujours des événements, ils sont de véritables chocs pour les uns ou - comme disent les américains - de  “very inspiring experiences” pour d’autres. Certains, plus étrangers à l’instrument, parlent même de profonde “réconciliation” avec la guitare classique…

L’approche hyper-sensible et colorée qu’a Roland Dyens de celle-ci, son incontestable ouverture d’esprit associant toutes les musiques en un seul et même programme, sa façon d’être sur scène, son improvisation d’entrée ou son rapport unique à l’auditoire font de lui l’un des porte-drapeaux de la guitare d’aujourd’hui, le plaisir en plus.

Sa musique, chevillée depuis déjà longtemps au répertoire de l’instrument, fait de lui un membre du club restreint des guitaristes actuels qui peuvent jouir d’un tel privilège. Ses compositions et ses arrangements, joués aujourd’hui dans le monde entier, font l’unanimité et apportent un souffle nouveau sur cette guitare dont il repousse sans cesse les limites.

Si, enfin, les master-classes de Roland Dyens rassemblent un public de plus en plus nombreux, c’est autant à la teneur d’un discours riche et novateur qu’on le doit qu’à la sincère proximité de l’homme qu’il est avec les guitaristes de la jeune génération. Avec eux, en effet, il n’est désormais plus question de confrontations formelles mais de rencontres heureuses centrées sur la qualité et l’émotion.

Roland Dyens est aujourd’hui Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Hier

Né le 19 octobre 1955, l’interprète, compositeur, arrangeur et improvisateur français Roland Dyens commence l’étude de la guitare à l’âge de neuf ans.

Quatre ans plus tard, il devient l’élève du Maître espagnol Alberto Ponce dans la classe duquel il obtient, en 1976, la Licence de Concert de l’Ecole Normale de Musique de Paris.

Parallèlement à ses études instrumentales, Roland Dyens suit également le précieux enseignement du compositeur et chef d’orchestre Désiré Dondeyne (classe d’écriture) auprès duquel il lui sera décerné un 1er Prix d’Harmonie, de Contrepoint et d’Analyse.

Parmi les distinctions majeures qu’il obtiendra dès le début de sa jeune carrière, notons le Prix Spécial du Concours International Citta di Alessandria (Italie) ainsi que le prestigieux Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros, tous deux obtenus lors d’hommages rendus à Villa-Lobos.

Egalement lauréat de la Fondation Menuhin, Roland Dyens fut classé à 33 ans par le magazine Guitarist parmi les 100 meilleurs guitaristes mondiaux, tous styles confondus.

Classique dans les doigts, jazz dans la tête…

Dans le monde du jazz, la notion de “programme de concert” n’existe pas. Roland Dyens ne communique jamais la liste des œuvres qu’il jouera en concert, c’est sa manière à lui de créer le “moment musical” le meilleur possible en fonction du public, de l’acoustique du lieu et, surtout, de son désir profond d’être en accord avec lui-même au moment de l’interprétation de la musique qu’il joue. Roland Dyens aime présenter lui-même les musiques qu’il a choisies parmi le répertoire classique, populaire, jazz, sud-américain et, bien sûr, parmi ses propres compositions et arrangements : il crée ainsi avec l’auditoire un contact des plus précieux pour lui.

De même , l’improvisation par laquelle Roland Dyens commence tous ses récitals est une sorte de “mise en ondes” indispensable pour cet artiste, un joli trait d’union entre le monde du jazz et celui des luthistes des siècles passés qui, il y a bien longtemps, préludaient à plaisir en attendant la  “Suite” …

 

Laurent Blanquart

Dominique Barzyk

 

        

Vendredi 23 octobre  21 h - Espace Magnan

Guitare Manouche

Romane

LE « GUITAR FAMILY CONNECTION » 

Véritable "Référence" de la Guitare jazz avec plus de 300 000 albums et 70 000 livres pédagogiques vendus, distingué GRAND PRIX JAZZ SACEM 2013, ou encore Prix Sidney Bechet de l’Académie du Jazz en 1997, ROMANE nous propose un nouveau projet avec ses deux fils Pierre et Richard MANETTI, guitaristes aussi ! Fils et petit-fils de guitaristes, ROMANE nous présente ainsi la 4ème génération de la famille avec complicité et intelligence musicale. Comment ne pas être ému par un tel plateau où la musique devient une vraie "Histoire de famille"... qui s'offre au public avec générosité ! Synthèse des origines de Django et du jazz plus funky, le plateau fait partie intégrante de notre jazz d'aujourd'hui ouvert sur la fusion et le métissage. Le GUITAR FAMILY CONNECTION s'inscrit dans cette volonté de poursuivre la destinée du Jazz : une musique vivante qui comme telle poursuit sa route de la créativité pour continuer à dialoguer avec les générations d'aujourd'hui et celles de demain.  Un “Three men show” irrésistible au swing puissant, qui nous emporte de standards en ballades envoûtantes et morceaux funk de leur composition. Un concert où les 3 guitares électriques conversent et se complètent précisément dans les particularismes artistiques de chacun : un style manouche pour Romane, un style plus funky pour Richard, et enfin un style plus be-bop avec Pierre. Au-delà de l’évident talent technique qui les réunit, les tonalités de leur répertoire démontrent que père et fils partagent également une vaste culture Jazz… qui vaut à leur musique de rayonner bien au-delà du style « manouche ». 

 

ROMANE (GUITARE) 

Véritable "Référence" de la Guitare jazz avec plus de 300 000 albums et 70 000 livres pédagogiques vendus et des tournées avec Babik REINHARDT, Didier LOCKWOOD, Stochelo ROSENBERG, Chet ATKINS, James CARTER ou Sacha DISTEL… ROMANE fait partie des figures de proue de la guitare jazz et swing manouche. Il est demandé sur toutes les scènes nationales et internationales. Né en 1959, fils et petit-fils de guitaristes, ROMANE se met à la pratique de l’instrument dès l'âge de douze ans en compagnie de musiciens gitans. Tombé dans la marmite de Django, il faut reconnaître que cette potion « magique » confère des pouvoirs spéciaux ! Marqué très jeune par la musique de Django REINHARDT, ROMANE s’est plu, pendant plusieurs années, à faire revivre une certaine tradition du jazz français nommée « jazz manouche ». A ce jour, il a enregistré près d'une vingtaine d’albums, écrit des méthodes de guitare, fondé des écoles, et joué avec à peu près tout le monde. L’on peut dire que le dynamisme actuel du jazz manouche lui doit beaucoup car parmi tous les guitaristes de jazz qui se sont révélés ces dix dernières années, ROMANE fait partie de ceux qui métissent passé et présent. De là est né son désir d’ouvrir les portes de cette culture à tous ceux qui souhaitent la découvrir. C’est le propos majeur de « L’Esprit Manouche », méthode de guitare vendue dans le monde entier. Premier directeur pédagogique du Village Musiques Actuelles ATLA en 1994, il crée en 2007 l’école itinérante de la Transmission orale autour de l’esprit Django et se déplace dans toutes villes de France, pour enseigner à des guitaristes de tous niveaux. Puis, il rejoint Imusic-school, cours complet sur le web, où il transmet son savoir à des élèves du monde entier. En octobre 2009,  il ouvre l’école « La Swing Romane Académie » qui en 2014 a pris place dans les locaux du célèbre luthier Maurice Dupont.  Il est invité à de nombreuses émissions radios (TSF) et TV (Arte, Vivement Dimanche…) et assure régulièrement des fonctions de Directeur Artistique comme en 2011 pour la soirée des Django d’Or au Pavillon Baltard. La discographie impressionnante de l’artiste, distribuée par Frémeaux & Associés dans le monde entier, témoigne également de ses qualités d’instrumentiste hors pair. En témoignent aussi son Prix Sydney Bechet de l’Académie du Jazz en 1997 ou encore son Grand Prix SACEM dans la catégorie Jazz en 2013 ! Son jeu conjugue à la fois rigueur et dextérité, intelligence et passion. Sur scène, ROMANE fait souffler le vent de l’émotion…  

 

RICHARD MANETTI  (GUITARE & OCTAVER BASSE) 

Né en 1986, Richard Manetti commence la guitare à 10 ans et côtoie rapidement les grandes scènes nationales. Il passe son enfance entouré de manouches et s’imprègne du son magique de Django. Parmi eux, David REINHARDT avec lequel il grandit et joue... Il a partagé la scène avec Didier LOCKWOOD, Stochelo ROSENBERG ou les frères FERRE… Du Festival Django Reinhardt de Samois-sur-Seine au Festival Jazz IN d’Antibes Juan-les-Pins, en passant par le Sunset, la Cigale, Le New Morning, le festival de Nashville, le Django Festival de San Francisco et Seattle, le Châtelet pour l'hommage à Django en janvier 2010, ou encore les Django d’Or 2011, les Folies Bergères, le Brésil, Londres ou encore le Festival de Guitare de Patrimonio, Richard Manetti se révèle un artiste complet et généreux. Il joue avec des formations très diverses (groupes manouche, jazz bebop, jazz fusion…). Plusieurs contributions d’albums dont « Père & Fils » avec Romane en 2007 ou encore les deux volumes « Selmer 607 » en 2008 et 2010, ont dévoilé un artiste créatif et novateur dont les compositions flirtent entre tradition et modernité ! En février 2012, un premier album en leader : « Why Note » (Label Bleu) - un album fait de 100% de compos dans un répertoire jazz, funk, fusion et latino avec touches rock. Elu « Talent Jazz du Fonds d’Action Sacem » (après Ibrahim Maalouf, Thomas Enhco, Emile Parisien…). Cette reconnaissance par cette institution gratifie l’artiste de son travail, surtout en matière de compositions originales. En 2013, il rejoint le nouveau plateau de son père Romane, aux côtés de son frère cadet Pierre Manetti : « Guitar Family Connection », un concept familial où la personnalité musicale de chacun est mise en exergue dans un répertoire fait de standards de comédies musicales ou encore de compositions. Connection d'une famille de trois guitaristes pour parvenir à une unité si forte qu'on croirait entendre un guitariste à 6 bras ! En 2014, nouvel album sous son nom : « Groove Story ». De nouvelles recherches sonores sont explorées, de nouveaux climats, pour nous offrir une nouvelle palette différente mais pourtant bien dans la continuité du précédent opus « Why Note » (Label Bleu, 2012) qui dévoilait son talent à part entière. Un album loin du manouche faisant la part belle au jazz, au funk et même à la fusion. A 29 ans, Richard Manetti est de ces musiciens dont on dit qu’ils ne ressemblent à personne. Il exprime par sa musique les valeurs qu’on lui a transmises. Il a su ajouter sa touche personnelle et moderne à son héritage. Son univers se situe quelque part entre le jazz, le swing,  le latino et la fusion. 

 

PIERRE MANETTI  (GUITARE) 

Né en 1993, fils cadet de ROMANE et frère de Richard Manetti, le jeune Pierre sait de qui tenir lorsqu'il s'agit de croiser une six cordes ! En 2009 il remporte le Prix Spécial 2009 du concours Jeune Talent du Festival des Puces de Saint Ouen. Son éclectisme l'oriente déjà vers de nouvelles voies musicales, vers un jazz plus expérimental, plus bebop parfois. Son père Romane n'en revient pas de voir à quelle vitesse (de médiator et de réaction) le petit dernier progresse ! Pierre a déjà de nombreuses salles ou festivals à son actif : le New Morning, le Festival Django Reinhardt de Samois-sur-Seine, le Duc des Lombards, sans oublier sa participation au théâtre des Champs Elysées dans le spectacle « Django 100 » aux côtés d’Angelo Debarre, Boulou et Elios Ferré ou Romane bien sûr. Il s’est d’ailleurs produit dans ce même Django 100 en Arles en 2010 et au Festival Jazz de Nice en 2010. Il a participé aussi à l’album « Selmer 607 » vol. 2, aux côtés de son frère Richard. En 2011, Pierre Manetti crée son propre trio qui surfe entre jazz, groove et funk sur un parfum de Benson, Wes Montgomery et Django Reinhardt. C’est d’ailleurs avec son trio qu’il a participé au Tremplin Jazz de Vienne en 2011 et a eu le plaisir de faire partie des 12 finalistes, lui donnant ainsi l’occasion de se produire sur la scène de Cybèle. En 2011, Pierre Manetti s’est produit à la Petite Pinède de Juan-les-Pins, au Off du Festival Jazz d’Antibes Juan-les-Pins avec Lévis Adel-Reinhardt et Vivien Aubé. En juin 2012, Pierre Manetti est invité au Festival Jazz de Moscou avec son quartet, où il remporte un vif et franc succès ! C’est le 14 juillet 2014, qu’il se produit à nouveau au Festival Jazz d’Antibes Juan-les-Pins mais cette fois au IN, sur le plateau du Guitar Family Connection.

 

Jef Roques Quartet

Avec son nouveau quartet, né de rencontres lors de Jam et de différents concerts dans les clubs de la région Niçoise, Jef Roques nous plonge dans une univers aux accents Bebop et Hard Bop rendant ainsi hommage aux maîtres de cette musique qui bouleversa l’histoire du Jazz.
A travers un répertoire de standards et de compositions et avec une implication totale, cette formation nous transmet, à travers le temps, l'énergie des Parker et consorts pour ressentir un instant la fougue créative de l’éclosion d’un langage nouveau.


https://soundcloud.com/jef-roques 

 

 


 

 

Samedi 25 octobre  21 h - Espace Magnan

Guitare Folk

Jacques Stotzem

"ACOUSTIC ROCK GUITAR"

 

Guitariste inclassable, Jacques Stotzem rayonne de par le monde. Il bouscule les règles de la musique avec un naturel désarmant et redessine avec son âme les frontières du "fingerpicking". Au hasard de ses humeurs, de ses envies, de ses rencontres, il flirte avec le blues, le folk, le jazz, le rock ou encore des sonorités qui invitent aux voyages.  La musique de Jacques Stotzem respire, transpire son créateur. Elle n’appartient qu’à lui, et pourtant, parle à tout le monde !

 

Avec plus d'une centaine de concerts par année, Jacques Stotzem est devenu un invité régulier des plus importants festivals de guitare européens et américains et ses tournées le mènent jusqu'au Japon, en Chine, à Taiwan ou en Corée du sud. Depuis 2006, la légendaire firme de guitare américaine "Martin Guitar" produit un modèle "OMC Jacques Stotzem Custom Signature", un rêve pour tout guitariste, une consécration pour Jacques. Les deux volumes de ses CD "Catch The Spirit" (avec des reprises de Jimi Hendrix, Rory Gallagher, U2, Rolling Stones, etc...) furent de grands succès sur la scène médiatique belge en restant respectivement 41 et 23 semaines dans les pop charts belges.

En 2015, Jacques sort un nouveau CD "Fingerstyle Tribute to Rory Gallagher" à l'occasion du 20ème anniversaire de la disparition du guitariste Blues-Rock irlandais. Il rend ainsi un hommage tout particulier à l'un de ses guitaristes favoris.

Le programme du concert de Jacques mélange à la fois ses compositions et ses arrangements "Classic Rock".

 

www.stotzem.com

www.youtube.com/JStotzem

www.facebook.com/JStotzem

 

Gareth Pearson

C’est en 2002 quand il visionne une vidéo du guitariste Tommy Emmanuel que le jeune Gareth Pearson, originaire de Cwmbran, South Wales au Royaume-Uni, réveille son goût pour la guitare.  

Il découvre par la même occasion Chet Atkins et se voit projeté en Mai 2003, sur la scène du Islwyn Guitar Club, dont faisait partie son père, en première partie du principal invité, Bob Evans.

Gareth rencontre finalement son idole Tommy Emmanuel deux ans plus tard, ce dernier lui demandant de jouer pour lui, ne se privant pas de lui délivrer quelques conseils.

Quelques moi après, il est contacté pour faire l’ouverture des concerts de Tommy Emmanuel et Johnny Dickinson à Cardiff.

Gareth est par la suite invité par Tommy au Chet Atkins Appreciation Society (CAAS) à Nashville où ils joueront ensemble devant le président de la société. La CAAS est un rassemblement de personne ayant un fort intérêt pour la musique et la carrière de Chet Atkins. Ils se réunissent chaque année pour recevoir et écouter des musiciens de qualité mais pas encore reconnus.

Depuis, Gareth joue dans des festivals de guitare mais aussi des concerts dont le dernier était en ouverture de Ray Davies à Cardiff.

Adamas

Adamas

FaceBook